Toi mon amour...

Et tu prendras ma main
Ma main froide et tremblante
Sans résister en vain
Je n'aurai qu'à me rendre
Et partir avec toi
Dans l'univers obscur
Où flottent tant de voix
Cachées derrière les murs
Juste un chuchotement
Viendra à nos oreilles
Etrange et sombre, silence
Calme comme au réveil:
Mon corps sur cette Terre
L'âme qui rêve encore
Et tes bras qui me serrent
A la fin de l'aurore.
Une odeur, une chaleur
Qui entoure mon corps
Et bouleverse mon cœur
Il est ivre, il est mort.
Tes yeux, dans mes yeux ternes
Dans mon cœur rallumé
Tes yeux… mes yeux se ferment
Mon cœur a trop brûlé.
Ta main, ta voix, tes yeux
Ton odeur et ton corps
Tu viendras, je le veux
Toi mon Amour, ma Mort

Noirceur CÚleste - Ăsthetic WebDesign - 06-01-2001
-
Revenir à l'accueil de la rubrique Poetry
-
Revenir à l'accueil