La page blanche
Blank page

Ne sortent de ma bouche les mots de mon esprit
N'arrivent pas à ma plume les lettres de mon cœur
La page devant moi, blanche depuis des heures
Reste si vide et noire, image de ma vie
Image de la mort, me direz-vous peut-être
Sans doute suis-je morte, sans doute avez-vous tort
Sans doute l'existence est l'enfer de la mort
Bien plus douce et paisible qu'elle ne pourrait paraître
Bien plus cruelle et dure, serait alors la vie
Longues heures servantes du temps assassin
Est-elle ainsi faite pour nous rendre orphelins
D'amour et de bonheur, et juste emplis d'envie
De haine et de malheur, nous finirons ainsi
Perdus dans le brouillard de la vie de la mort
Qui avant, qui après? Pour nous le même sort
Je quitte ma page blanche, mon existence aussi

Noirceur CÚleste - Ăsthetic WebDesign - 06-01-2001
-
Revenir à l'accueil de la rubrique Poetry
-
Revenir à l'accueil